Catégories
Rechercher un article

Stress hydrique: le Maroc dans la

Kiosque360. L’analyse des données satellitaires place le Maroc dans la liste noire des pays menacés par une pénurie d’eau imminente.

L’analyse des images satellite place le Maroc dans la liste noire des pays menacés de soif. C’est ce que rapporte Al Massae dans son numéro du vendredi 13 avril, en se basant sur un récent rapport de l’Institut international des ressources hydriques. Ce dernier cite quatre pays, à savoir le Maroc, l’Espagne, l’Inde et l’Irak comme étant des pays réellement menacés par une pénurie d’eau. Ce constat a été relevé suite à l’analyse des données du système satellitaire mis en place pour faire le suivi des réserves en eau de plus de 500.000 barrages dans le monde.

L’Institut rapporte ainsi que le Maroc, malgré les précipitations de ces dernières semaines, connaît actuellement les plus faibles réserves en eau depuis plusieurs décennies. La même source fait remarquer que la dernière fois que le Maroc a connu pareille situation, plus de 700.000 personnes vivant de l’agriculture avaient souffert de la baisse sensible de la récolte céréalière qui s’en était ensuivie. Sur la base de ces conclusions, on devrait s’attendre à une aggravation du stress hydrique dans le royaume durant les années à venir.

Par ailleurs, Al Massae explique que pour l’Institut international, la liste noire serait formée d’au moins une dizaine de pays, dont le Maroc, si on ajoute à la pénurie des réserves en eau la mauvaise gestion hydrique, l’augmentation continue de la demande et l’effet des changements climatiques. Selon les données satellitaires, rapporte le quotidien, la ville de Cap Town pourrait être la première ville dans le monde où l’eau pourrait disparaître complétement si aucune mesure n’est prise en urgence. Pour l’Institut, il ne fait aucun doute que le compte à rebours a commencé.

Source : Le360

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.