Catégories
Rechercher un article

Rencontre, Le 16 Mai à Oujda

Oujda, 15/10/2018 – L’agriculture biologique au niveau de la région de l’Oriental, ses défis et ses perspectives a été au centre d’une journée d’étude organisée, lundi à Oujda, avec la participation d’agriculteurs et de professionnels du secteur.

Oujda, 15/10/2018 – L’agriculture biologique au niveau de la région de l’Oriental, ses défis et ses perspectives a été au centre d’une journée d’étude organisée, lundi à Oujda, avec la participation d’agriculteurs et de professionnels du secteur.

Initiée par la Fédération interprofessionnelle marocaine de la filière biologique (FIMABIO) en coordination avec la Direction régionale de l’agriculture, cette rencontre a été l’occasion de dresser l’état des lieux de ce secteur prometteur et de sensibiliser les agriculteurs sur l’importance de l’agriculture biologique en termes de production d’aliments sains et naturels et de préservation de l’environnement.

S’exprimant à cette occasion, le représentant du ministère de l’Agriculture, Khalid Trid a fait savoir que cette journée de communication fait partie d’une série de rencontres prévues au niveau de l’ensemble des régions du Maroc, qui s’ajoute à une campagne de sensibilisation via un spot télévisé et radio qui sera diffusé sur les chaines nationales et à l’aménagement d’un stand au Salon international de l’agriculture du Maroc (SIAM) 2019, réservé aux produits Bio certifiés.

M.Trid, qui a relevé que le ministère de tutelle accorde une importance toute particulière et un appui constant aux professionnels du secteur, a précisé que les superficies destinées à l’agriculture biologique au titre de la saison agricole 2016-2017 ont totalisé 8.500 ha avec une production d’environ 85.000 tonnes de produits bio, alors qu’en 2018 la production à atteint, jusqu’à présent, 94.500 tonnes.

Il a aussi tenu à rappeler la loi 39.12 relative à la production biologique des produits agricoles et aquatiques, visant notamment à encourager la valorisation des produits agricoles et aquatiques ainsi que celle des produits de la cueillette ou du ramassage des espèces de la flore sauvage, en plus de contribuer au développement durable à travers l’amélioration des revenus des producteurs concernés, participer à la conservation de l’environnement et répondre à la demande du consommateur en lui garantissant une qualité spécifique aux produits agricoles et aquatiques issus du mode de production biologique.

Pour sa part, le vice-président de la FIMABIO, Abdelhamid Aboulkassem a appelé à la création de fermes agricoles pilotes au niveau de chaque région pour promouvoir ce type de production, et à œuvrer davantage en matière de communication entre professionnels de secteur pour surmonter les problèmes de distribution et de commercialisation.

La FIMABIO a paraphé des partenariats avec plusieurs acteurs dont l’Institut national de la recherche agronomique (INRA), l’Institut agronomique et vétérinaire Hassan II (IAV) ou encore l’Ecole nationale d’agriculture de Meknès (ENA), le but étant de diversifier les partenaires et de tirer profit des dernières recherches scientifiques en la matière, a-t-il ajouté.

De son côté, Yahya El Ghomari, représentant de l’Office régional de mise en valeur agricole de la Moulouya, a fait observer que la région de l’Oriental dispose d’énormes potentialités naturelles devant être mises à profit pour booster la production, renforcer la compétitivité et partant améliorer le revenu de la population.

Il a également appelé à faire face à toutes les contraintes inhérentes à la production, le conditionnement, l’emballage et l’exportation, mettant en avant l’impact positif de l’agriculture biologique sur le développement.

D’autres intervenants ont mis l’accent sur le problème d’absence de semences certifiées au niveau de la région de l’Oriental, tout en appelant à créer une banque de semences bio et un fonds destiné à l’appui des agriculteurs exerçant dans ce domaine.

Source : mapoujda

Lire aussi : Béni Mellal : Valorisation agronomiques des margines

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *