Catégories
Rechercher un article

Les produits du terroir : production

A l’instar des autres filières agricoles, les produits de terroir possèdent également leur part de contribution dans l’économie marocaine.

Le ministère de l’Agriculture et de la Pêche Maritime a réservé aux produits de terroir une place de choix dans sa nouvelle stratégie de développement agricole, le Plan Maroc Vert, lancé par le Roi à Meknès en Avril 2008.

Cette filière réalise une production de l’ordre de 10 tonnes par an et génère un chiffre d’affaires estimé à 400.000 DH. Ces réalisations sont le fruit d’un ensemble d’actions menées par la direction régionale de l’agriculture pour la valorisation et la promotion des produits du terroir au niveau de la région.

Ce plan de développement s’articule autour de plusieurs axes, entre autres, le lancement, en 2010, d’études régionales pour l’identification des différents produits de terroir et l’analyse de leurs chaînes de valeurs, la caractérisation des terroirs et l’élaboration de plans de développement spécifiques et le lancement d’une étude pour l’élaboration d’un plan de promotion et de commercialisation des produits de terroir sur le marché local et à l’exportation ; celle-ci lancée en 2010 sera achevée en Avril 2011.

Pour assurer la concrétisation de ce plan, le ministère a mis en place des structures centrales et régionales dédiées à l’encadrement, la supervision et le pilotage du développement du secteur.

Ainsi, une division des produits de terroir et une division de la labellisation ont été créées au niveau de la Direction de Développement des Filières de Production, et 16 services régionaux des produits de terroir sont chargés de l’encadrement rapproché du secteur. Ce dispositif sera renforcé par la mise en place d’une entité qui sera dédiée à la promotion et la commercialisation des produits de terroir au sein de l’Agence de Développement Agricole (ADA).

En effet, cet organisme est en train de structurer le marché des produits du terroir pour favoriser leur valorisation et leur potentiel d’exportation.

La filière des produits de terroir exporte environ 10% de sa production moyenne annuelle, estimée à quelque 2,3 millions de tonnes.

A l’occasion du Salon international de l’agriculture de Paris, une trentaine de coopératives agricoles marocaines ont fait le déplacement à Paris pour  exposer leurs produits du terroir à haute valeur marchande et nouer des contacts d’affaires avec d’importants importateurs potentiels en vue de trouver de nouveaux débouchés à ce secteur,  selon l’Agence pour le Développement Agricole (ADA).

Sélectionnées sur la base de critères stricts, notamment la qualité de leurs produits et de leurs packaging ainsi que la diversité de leurs gammes, ces coopératives représentent plus de 1.410 petits agriculteurs dont 489 femmes rurales qui vivent de la production et de la transformation de l’Argan, de l’huile d’olive, du safran, des dattes, des plantes aromatiques et médicinales et des épices.

A titre d’exemple, la région de Rabat-Salé-Kénitra s’illustre aussi dans la production de trois grandes gammes de produits du terroir. Le premier concerne le couscous avec 17 types de produits: arachide, riz, lin, blé dur, avoine, orge, maïs.

En outre, plus d’une vingtaine d’organisations professionnelles sont actives dans cette niche avec un volume de production dépassant les 1.000 tonnes par an pour un chiffre d’affaires estimé à 20 millions de DH. Les plantes aromatiques et médicinales ne sont pas en reste, la région comptant une diversité d’espèces spontanées des plantes comme la camomille, lavande, thym, menthe pouliot, myrte, romarin, et autres.

17 coopératives agricoles optent pour le commerce digital

Dans le même sillage, et pour promouvoir la production des produits du terroir, plusieurs coopératives agricoles ont pensé au commerce digital. Il s’agit de 17 coopératives englobant 373 agricultures et six filières des produits du terroir (l’argan, miel, huile d’olive, la figue de barbarie, les plantes aromatiques et médicinales, et les épices), ont crée des e-boutiques (boutique en ligne), pour la promotion de leur produits. Ces boutiques ont été développés par l’ADA ;  

A l’intérieur de chacune d’entre elles, plusieurs espaces dédiés notamment à l’entreposage et à la logistique, ainsi que des showrooms commerciaux et vitrines agrotouristiques ou, encore, des unités de valorisation (concassage, séchage, conditionnement). Le but est d’améliorer les performances logistiques des producteurs (produits du terroir) et de renforcer ainsi la compétitivité des producteurs aux niveaux national et international.

Le comité d’homologation d’usage du label collectif «Terroir du Maroc» a octroyé des autorisations pour 193 produits du terroir issus de 62 producteurs (ou conditionneurs) répartis sur 11 régions du pays.

L’ADA compte également mettre en place six infrastructures logistiques et commerciales régionales, dont deux plateformes opérationnelles à Al Hoceima et Meknès et quatre autres en phase de préparation pour le lancement au niveau du Souss, Gharb, Beni Mellal et Laâyoune, selon des organes de presse marocain.

Dans la même optique, le SIAM ( Salon international de l’agriculture marocaine) abrite chaque année un pôle produits du terroir. Cet évènement organise des concours marocains des produits du terroir. L’année dernière,

le concours des produits du terroir a mis en compétition plus de 650 produits du terroir provenant de l’ensemble des régions du Royaume.

Ils ont été soumis à l’appréciation d’une centaine de jurés de dégustation qui ont décerné 6 prix d’excellence et ce, pour le Miel de thym de la Coopérative Manahil Ait Bâamrane, Région Guelmim Oued Noun, l’Huile d’olive de la Société Olivinvest, Région de Fès Meknès, l’Argane de la Coopérative Aoumerkt, Région de Souss Massa, l’Amlou de la Coopérative féminine Toudert, Région de Souss Massa, les Olives de table de la coopérative Taymate de Timoulilt, Région de  Béni Mellal Khénifra  ainsi que le Couscous blé dur de la Coopérative Zirara Lil Assal Al Assil, Région de Rabat Salé Kenitra.

En ce qui concerne les médailles, 93 médailles ont été décernées, dont 38 en or, 23  d’argent et 32 de bronze et ce, pour différents produits, en l’occurrence les miels, l’huile d’olives, les olives, l’Argane, les produits à base de fruits et légumes, les couscous, les dattes, etc.

Le Concours Marocain des Produits du Terroir a été créé et lancé en 2014 à l’initiative de l’Agence pour le Développement Agricole pour en faire un outil supplémentaire de soutien aux coopératives solidaires ainsi qu’un stimulant pour renforcer l’esprit de compétitivité entre les petits producteurs des produits du terroir pour atteindre une offre qualitative répondant aux exigences d’un marché de plus en plus concurrentiel à l’échelle nationale et internationale.

Lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *