Catégories
Rechercher un article

Des expectations prometteuses pour la production

Il s’agit ici d’une filière qui à l’export permet d’engendrer un flux important de devise pour le Maroc. De ce fait une grande attention a été attribuée à cette filière de la part du plan agricole régional. Un grand travail a été fourni par toutes les parties prenantes pour obtenir les résultats escomptés.

En effet la récolte va commencer prochainement dans la région de Melouya. Qui malgré les conditions climatiques actuelles (baisse des précipitations, hausse de la température, …), les agents agricoles ont mis en place un plan d’action bien étudié afin de garantir le rendement attendu. Car il s’agit ici d’un pilier de croissance de l’agriculture dans toute la région et en particulier à Berkane.

Le défi étant de garantir un apport suffisant d’eau d’arrosage, et de répondre aux préoccupations et besoins des agriculteurs. Les parties prenantes ont déployé tous leur savoir-faire dans les mains des agriculteurs chose qui a affecté positivement la production de cette année.

Dans ce climat de synergie et de coopération, les agriculteurs s’attendent à un bon rendement. Et prévoient une récolte d’environ 290.000 tonnes pour cette saison.
Il faut souligner que les agrumes se considèrent parmi les filières agricoles les plus favorables dans la région de Melouya. Que ce soit dans son rôle dans le plan socio-économique local ou régional, (main d’œuvre, production importante, etc.) Ou dans le plan économique international, dans le sens où cette filière garantie l’entrée d’un nombre de devise important pour le Royaume.

Dans le cadre du plan du Maroc Vert, les agrumes constituent les premières filières qui ont bénéficié d’un contrat-programme. En effet, les résultats attendus dans la vision 2020 ont été dépassé avec une superficie plantée de plus de 20.000 hectares, soit plus de 102% des objectifs fixés dans le contrat-programme concernant le volet plantations.

Aussi les méthodes d’irrigation et de conditionnement ont connu un grand développement. Environ 80% des superficies sont irriguées au goutte-à-goutte. Pour le conditionnement, la région de l’Oriental compte à ce jour 20 stations actives.
Tous ces efforts ont le but de garantir un produit qui répond aux exigences du marché national et international.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.