Catégories
Rechercher un article

Banque participative avec une offre spéciale

Avec un capital de départ de 200 millions de dirhams qui atteindra ultérieurement une somme de 400 millions de dirhams, dont 51% est détenu par le Crédit Agricole du Maroc et 49% par la Société islamique pour le développement du secteur privé (ICD).

Le Crédit Agricole du Maroc est parmi les premières banques qui ont lancé leur banque participative, sous le nom de (Al Akhdar Bank). La banque commencera son activité en Novembre, dans 4 agences, dans 4 villes différentes (Casablanca, Rabat, Berkane et Benslimane). Pour ensuite développer l’activité de la banque avec un objectif de 8 agences d’ici la fin de l’année.
Fouad Harrar, le DG de Al AKhdar Bank, le 16 Octobre à Casablanca, a affirmé la volonté du groupe de couvrir tous les bassins agricoles. A travers une couverture territoriale égale. Aussi de nouveaux canaux vont compléter les agences physiques. A l’instar des centres d’appels et des agences mobiles. Afin de faciliter la relation client. Que ce soit pour les clients à proximité ou pour les opérations à distance.

Les ambitions de Al Akhdar sont de garantir une stabilité sur le marché bancaire. Dans ce sens la banque va mettre en œuvre une gamme diversifiée de produits pour différentes cibles, à savoir, les particuliers, les industriels et les agriculteurs. Dans la même perspective la banque s’est mobilisée pour garantir une expérience de qualité pour ses clients, à travers, le déploiement des moyens humains et techniques. Les moyens humains se caractérisent par la maîtrise du métier bancaire et la connaissance des caractéristiques de la banque participative.
Concernant le volet technique, Al Akhdar compte utiliser un système d’information spécialisé en finance participative réputé dans plusieurs pays. Quant à la banque à distance, la banque va mettre en place un centre relation client et une cellule digitale qui va faciliter la relation des clients avec la banque.

Pour ses clients agriculteurs, Al AKhdar offre plusieurs avantages, en effet les agriculteurs vont profiter d’une offre bancaire qui répond à leurs besoins. Cette clientèle va bénéficier aussi d’une offre de financement qui va leur permettre de couvrir tous leurs besoins, dans ce cas, le financement de leur investissement en équipement agricole, en irrigation, en arbres fruitiers et en bétail.

Les agriculteurs seront financés sur la base des différents instruments participatifs approuvés par le CSO, le   Conseil Supérieur des Oulémas. Al akhdar souhaite aussi développer des produits et services innovants pour le financement de l’agriculture et de l’agro-industrie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.